Alla auktioner på ett ställe

Sökalternativ

PEYREFITTE Roger (1907-2000) Diplomate

  • FRA
  • 2007-05-15
Om objektet
PEYREFITTE Roger (1907-2000) Diplomate, puis écrivain à l'esprit provocateur et irrespectueux — Tapuscrit, 2 1/4 pp. 4°, très corrigé par son auteur (vers 1954 ?) et L.A.S., 2 pp. in-8 datée de Paris le 24.V.1964.
1 - Très intéressant texte intitulé «Pourquoi j'ai écrit Les Clés de saint Pierre», en vue de sa publication dans un journal ou pour servir de préface à une édition de son célèbre ouvrage paru chez Flammarion en 1955.
Peyrefitte utilise avec brio une remarquable dialectique pour répondre à ses nombreux détracteurs ; il rappelle habilement qu'il est vrai «... que la revue des jésuites Etudes a condamné Les Amitiés Particulières. Il est vrai aussi que la revue des jeunes catholiques Montalembert les a exaltées et que le critique littéraire de La Croix ne leur a pas refusé son suffrage pour le prix [Renaudot] qui leur fut octroyé...». Puis, plus loin : «... Lorsque l'éminent religieux que fut le père Valensin qualifiait La mort d'une mère «un des livres du siècle», il n'entendait certainement pas décerner cet éloge excessif à un livre antichrétien ou scandaleux... Mais si, une fois de plus, j'aborde des sujets interdits, comme écrivait François Mauriac à propos des Amitiés Particulières, c'est dans l'espoir de montrer qu'il n'est pas possible de les traiter avec le respect qu'ils méritent...», etc. Les très nombreuses modifications manuscrites témoignent du soin qu'apporta l'écrivain à la rédaction de ce texte visiblement destiné à présenter son ouvrage comme un progrès dans la connaissance des moeurs des hautes sphères du Vatican !
2 - En 1964, l'écrivain répond à un jeune admirateur dont la lettre l'a visiblement émoustillé : «... Je vous appelle «mon jeune ami», bien que je ne vous connaisse pas et qu'il y ait des chances que je ne vous voie jamais : les rencontres entre auteur et lecteur sont presque toujours décevantes de part et d'autre...». Puis, plus loin : «... Il est doux... de recevoir des confidences d'un garçon de seize ans, qui sait déjà ce que c'est que la vie et qui trouve dans certains livres des raisons de la savourer mieux... Elisez-moi votre confesseur, si vous le voulez bien. Mais, comme le père de ce Trenus de ce livre où vous vous reconnaissez, je n'aime que les «confessions complètes». Les détails sur vos débuts «cousinesques» seront faits pour me plaire. Qu'est-ce, aussi, que «cette sale gymnastique»... Je suppose toutefois, puisqu'elle dure deux heures, que ce ne doit être que de la gymnastique officielle... En tout cas, les confidences que vous semblez souhaiter me faire et dont aucune ne saurait me choquer, ne doivent pas vous empêcher de travailler ferme... Ne faites donc pas du «particulier», si agréable qu'il soit, l'ennemi du «général»...». Il termine par le post-scriptum suivant : «... Il faut, en me faisant vos confessions, me parler comme si c'était à un confesseur de votre âge. Je me sentirai, alors, des trésors d'absolution». [Voir reproduction de la première page du tapuscrit]

Läs mer

* Observera att priset inte är omräknat till dagens värde, utan avser det faktiska slutpriset vid tidpunkten då varan såldes.

Annons